lstmParis, 20 décembre 2017.
La plate-forme de transfert et d’innovation du LSTM est dédiée au développement d’outils d’ingénierie écologique centrés sur la gestion et/ou la maîtrise de biofertilisants microbiens pour améliorer la croissance des plantes dans des milieux dégradés et réduire l’usage de fertilisants ou de pesticides de synthèse dans le cadre d’une Gestion durable des sols Tropicaux et Méditerranéens.

Elle s’adresse essentiellement aux entreprises spécialisées dans l’élaboration de solutions haut de gamme, propres, novatrices et respectueuses de l'environnement, pour (i) améliorer la qualité et/ou le rendement des productions végétales et/ou (ii) restaurer des milieux dégradés (Ex : sites miniers). Dans ce contexte, elle propose un ensemble d’expertise scientifiques et techniques et des moyens mutualisés pour maîtriser la sélection, la production, la formulation, l’utilisation et le traçage d’inocula de microorganismes telluriques connus pour leur effet promoteur de la croissance des plantes mais également une large gamme de prestations permettant d’élaborer un ensemble de stratégies culturales adaptées à la demande des utilisateurs et respectueuses des règles d’une gestion durable des sols.

Ses ambitions reposent sur les compétences scientifiques et techniques composant l’UMR LSTM (Reconnaissance scientifique internationale dans l'étude et la valorisation des symbioses en milieu tropical et méditerranéen) à savoir :

  • - Des savoir-faire pour la sélection et la qualification de biofertilisants performants (Ex : Rhizobia, champignons mycorhiziens)
  • - Un large réseau de collaborations scientifiques avec les pays du sud et du nord
  • - Des moyens d’essais et de certification mutualisés des produits obtenus