Approvisionnement en eau et Pollution à l’Arsenic : conséquences sociales et sanitaIREs (APOLAIRE)

Le projet

Burkina Faso
Cadot Emmanuelle

De récentes analyses d’eau ont révélé la présence de fortes concentrations en Arsenic (As) au Burkina Faso. Les forages, principales sources d’approvisionnement en eau potable des villageois, présentent des concentrations en As pouvant atteindre 1000µg/l (largement supérieure à 10µg/l, valeur guide de l’OMS). L’exposition prolongée à cette eau a des effets délétères sur la santé et les populations exposées peuvent connaitre différentes formes de tensions sociales. L’objectif principal de cette recherche est d’évaluer les différents impacts sanitaires et sociaux de la pollution de l’eau à l’As dans un contexte où la ressource en eau est rare. Il s’agira notamment de relier la santé perçue des individus au niveau d’arsenic mesuré dans l’eau des forages et aux usages qu’ils en ont. Un autre objectif vise à évaluer le niveau de connaissance de la population concernée quant aux risques sanitaires encourus ainsi que sur des éventuelles mesures préventives. Cette recherche s’appuie sur une enquête transversale conduite auprès d’un échantillon représentatif de la population de 2 villages (N=2x200) en zone arséniée. Elle fourni une analyse originale des déterminants de l’exposition à l’arsenic et des connaissances et attitudes vis-à-vis des risques sanitaires que cette exposition engendre.

Catégorie R&D (Académique, finalisée, technologique, transfert) et pré-pendant- ou post activité minière
Recherche plurisdiciplinaire académique, concomittante d'une forte activité minière artisanale
Principles disciplines du projet
Epidémiologie, santé publique, géochimie, hydrogéologie
Principales thematiques du projet
Arsenic, pollution eau, approvionnment eau, santé
Equipes chercheurs et ingénieurs (nom, prénom, institution, discipline)
  • Emmanuelle Cadot, CR2 IRD Epidémiologie environnementale, UMR HydroSciences Montpellier
Partenaires académiques scientifiques
IRD, CNRS, Université de Montpellier, Université Gaston Berger (Sénégal), Institut International d'Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE- Burkina Faso), Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina (BUMIGEB - Burkina Faso)
Partenaires industriels
Non spécifié
Partenaires sociétés civiles
Non spécifié
Partenaires collectivites
Non spécifié
Duree du projet
5 ans

Valorisation du projet

Publication dans quelle revue, colloques, ateliers de restitution nationaux ou internationaux, livres, film
publications scientifiques