Restauration écologique, gestion du topsoil et production de bois selon les besoins de la société et de la population dans les zones pérturbées par l'exploitation d'ilménite à Taolagnaro - Madagascar

Project

Madagascar
RAMANANKIERANA Heriniaina, RANDRIAMBANONA Herizo, BAOHANTA Rondro, RATSIZAFY Irinah

Ce projet propose de développer des technologies innovantes basées sur des recherches scientifiques et socio-économiques et valorisant des connaissances traditionnelles en vue de restaurer les zones perturbées par l'exploitation d'ilménite à Taolagnaro, d’identifier les valeurs des différentes composantes des écosystèmes autour des exploitations minières et de développer des outils permettant d’armoniser les exploitations minières avec ‘environnement et la gestion des ressources. Une attention particulière sera portée sur les espèces végétales productrices de bois et les espèces endémiques d’importance socio-économique et environnementale (maintien de la biodiversité). Les activités à mener sont regrouper autour de quatre volets suivants : Volet 1 : i) des études « ethnobotaniques » seront réalisées pour identifier les espèces végétales d’importance socio-économique/environnementale dans cette zone (forêt naturelles ou secondaire, zones dégradées etc.). ii) le potentiel (potentiels symbiotiques, amélioration de la qualité du sol) des espèces pionnières des zones dégradées sera étudié du fait de leur capacité à s’adapter aux conditions drastiques des zones perturbées. Les propriétés abiotique et biotique des sols rhizosphériques de chaque plante pionnière sélectionnée (endémicité, non invasivité, disponibilité, viabilité et pouvoir germinatif des graines) seront décrites. iii) les plantes pionnières sélectionnées précédemment seront utilisées pour des bioessais (sous serre en conditions contrôlées et en milieu naturel) afin d’évaluer leur effets sur les propriétés abiotiques et biotiques des sols perturbés (topsoil et sols perturbés). iv) leurs interaction avec des espèces d’arbres endémiques ou natives seront également décrites en bioessais (Co-culture) pour évaluer le degré de facilitation ou de compétition et pour identifier les « Couples plante nurse-plante cible » à privilégier pour le programme de restauration. Volet 2 : i) L’isolement, l’identification et la multiplication des microorganismes bénéfiques natifs de cette zone (sol et topsoil) seront réalisés au laboratoire pour décrire le niveau de biodiversité microbienne des sols. ii) Des screening biologiques (tests d’activités fonctionnelles) seront effectués pour identifier le potentiel des microorganismes isolés (production de sidérophore, solubilisation de phosphate, production d’IAA, fixation d’azote, potentiels d’infection pour les symbiotiques, etc.). iii) Les souches ayant présentées un maximum d’activités fonctionnelles seront sélectionnées en vue de produire des inocula microbiens efficients et adaptés aux conditions édaphiques de cette zone. iv) des parcelles expérimentales (puis des parcelles de production) seront mises en place pour les inoculations sur le terrain afin d’évaluer les effets des souches microbiennes sur le développement des plantes natives. Volet 3 : en parallèle, des études socio-économiques sur la valeur des espèces concernées par cette étude, leurs voies de valorisation traditionnelles ou non ainsi que le revenu engendré par ces activités seront réalisées sur le terrain dans l’objectif de décrire le niveau de résilience de la population locale face à ces perturbations de leur environnement. Volet 4 : l’évolution des différentes composantes du paysage du site sera cartographie via des technologies de télédétection et SIG tout au long des différentes opérations. Ces quatre volets permettront développer des technologies innovantes sur la stabilisation et la restauration des surfaces impactées par les exploitations minières et de créer des activités génératrices de revenu pour la population locale via les valeurs apportées par les composantes des écosystèmes (plantes,…). Les résultats issus de toutes ces activités seront censées aider à la fois les miniers, la population avoisinant les exploitations minières et les décideurs politiques pour mieux harmoniser les opérations avec l’environnement et pour assurer la durabilité des ressources.

Research category
Technologie de restauration écologique post minière valorisant la biodiversité hypogée et épigée - Formation de jeunes techniciens et scientifiques sur les différents aspects de valorisation des différentes composantes des écosystèmes miniers (pré et pend
Main disciplines
Ecologie microbienne du sol et écologie végétale - Etude socio-économique - Agriculture et Elevage
Main topics
Restauration ecologique, Patrimoinisation des ecosystemes, Dynamique des paysages et occupation des sols, contexte socio-economique aux environs des exploitations minieres
Reasearch team
  • Heriniaina RAMANANKIERANA, Directeur de Recherches Ecologie microbienne des sols et symbioses racainaires, Centre National de Recherches sur l'Environnement (CNRE)
  • Herizo Andrianantoandro RANDRIAMBANONA, Maitre de Recherches Ecologie Biologie Vegetales, Centre National de Recherches sur l'Environnement
  • Rondro Harinisainana BAOHANTA , Maître de Recherches Ecologie des plantes pionnières et Gestion de la fertilité du sol , Centre National de Recherches sur l'Environnement
  • Irinah RATSIZAFY, Master II Écophysiologie et écotoxicologie, Centre National de Recherches sur l'Environnement
Public academic partners
Université d'Antananarivo ; Université de Toamasina ; UMR LSTM/Institut de Recherche pour le Développement (IRD) ; UMR GRED/IRD ; UMR CEREGE
Private industrial partners
Société QMM (Riotinto Taolagnaro) Madagascar
Civil society partners
Non spécifié
Public stakeholders and collectivities
Commune urbaine de Taolagnaro
Project duration
5 ans

Project valorisation

Publication in which journal, colloquiums, national or international restitution workshops, books, film *
Les résultats de ce projet seront valorisables via des publications dans des revues scientifiques de rang A ou des participations à des rencontres scientifiques internationales ou nationales avec au minimum 3 articles par volet traité ; Des mémos techniques seront édités sur les technologies exploitées « plante nurse » et « inoculation microbienne » au cours de ce projet ; Un film documentaire sur le processus de restauration écologique des sols miniers de Madagascar pourrait également être réalisé en collaboration avec d’autres bailleurs (AUF ou IRD) et avec l’accord du partenaire principal (QMM SA)